LA FIDELITE, FRUIT DE L’ESPRIT

 Par Pasteur Gregory Toussaint

Il me vient en mémoire l’histoire vraie de ce couple d’Haïtiens qui avait émigré aux Etats-Unis. L’homme était noir de peau et sa femme avait le teint plutôt clair. Les conjoints se sont installés à New-York et ils se sont entendus sur un plan. Dans un premier temps, la femme irait à l’école étudier les sciences infirmières alors que l’homme irait faire le taxi pour aider son épouse à payer ses études. Dans un second temps, la femme, après avoir obtenu son diplôme, irait travailler afin d’aider son mari à faire des études de médicine. Que croyez-vous qu’il arriva ? Le jour de la remise de diplôme, la femme envoya une lettre de divorce à son mari. Questionnée sur sa décision de divorcer, la femme répondit que son mari était “trop noir” à son goût.

Tout ceci pour vous dire que la fidélité est une qualité qui se fait de plus en plus rare de nos jours. Mais qu’est-ce que la fidélité ?

Les dictionnaires classiques définissent la fidélité comme « la qualité ou la vertu qui porte quelqu’un à remplir ses engagements ». Celui qui est fidèle fait exactement ce qu’il promet de faire et ne fait pas ce qu’il ne promet pas. L’Etre le plus fidèle de l’univers, c’est l’Eternel des Armées. Dans le Psaume 119, la Bible déclare « De génération en génération ta fidélité dure, Ô Eternel ». L’un des attributs, l’une des qualités de Dieu est sa fidélité. Dieu reste fidèle envers nous même lorsque nous lui sommes infidèles.

La fidélité de Dieu expérimentée par Daniel

L’une des meilleures illustrations de la fidélité de Dieu se trouve dans le livre de Daniel. La Bible dit que des gens malintentionnés cherchaient à causer du tort à ce grand prophète. Ils se sont mis à observer les moindres faits et gestes de Daniel afin d’obtenir un moyen de le perdre. Daniel étant un homme fidèle à son Dieu et un fonctionnaire très intègre dans l’administration du roi de Babylone, ses adversaires ne purent trouver chez lui aucun motif de reproche.

Il faut dire que Daniel n’était pas le type d’employé qui spoliait son lieu de travail. Daniel n’était pas du genre à abandonner son bureau plus tôt que prévu tout en demandant à un camarade de pointer à sa place. Donc en tant que fonctionnaire, Daniel était irréprochable et le seul moyen pour ses ennemis de le piéger était d’aller fouiller dans la loi de son Dieu. Afin de mieux piéger Daniel, ces envieux qui étaient dans l’entourage du roi ont porté l’orgueilleux monarque à publier un décret exigeant d’adorer uniquement le roi pendant une période de temps. Celui qui violerait ce décret en adorant d’autres dieux serait jeté dans la fosse aux lions, ajoutèrent les intrigants. Ces hommes savaient pertinemment que Daniel n’obéirait pas à un tel décret, connaissant son attachement indéfectible, sa fidélité à son Dieu.

A la publication de ce décret, Daniel continua de prier comme à l’accoutumée. Il ouvrit sa fenêtre en direction de Jérusalem pour adresser ses prières à Dieu. Jérusalem était la ville que l’Eternel avait choisie pour demeurer au milieu du peuple d’Israël. Lorsqu’il était temps de bâtir un temple à l’Eternel, c’était cette ville qui avait été désignée. Le jour de la dédicace du temple par Salomon, le temple était si magnifique, les préparatifs étaient si excellents, les sacrifices d’animaux étaient si nombreux que cela avait réjoui le cœur de Dieu. Ce jour-là Dieu avait manifesté sa présence et sa gloire remplissait tant l’espace que les sacrificateurs avaient dû s’enfuir, rappelez-vous. Dieu avait déclaré à Salomon que ce temple serait un lieu de refuge pour quiconque serait en difficulté, pour quiconque chercherait la paix. Dieu a dit qu’il répondrait à toutes les prières adressées à lui dans ce temple.

Cependant, le peuple d’Israël s’était tellement livré à l’idolâtrie qu’en 586 av JC, Dieu avait permis que le roi babylonien Nebuchadnezzar envahisse Jérusalem et détruise le temple en y mettant le feu. Les Juifs ont été emmenés captifs à Babylone, un pays étranger. Le temple de Jérusalem n’existait donc plus mais, pour en revenir à Daniel, celui-ci savait que Dieu est si fidèle qu’il tiendrait ses promesses en dépit de tout. Lorsque Daniel était en difficulté à Babylone, il s’est dit que Dieu tiendrait sa promesse bien qu’elle était faite il y a plus de 400 ans, bien que Daniel était éloigné des vestiges du temple. Il s’était dit qu’il allait ouvrir sa fenêtre dans la direction de Jérusalem et adresser sa prière à Dieu. L’Eternel avait entendu sa prière et dans sa fidélité il était intervenu en descendant dans la fosse aux lions pour délivrer son serviteur.

Nous pouvons compter sur la fidélité de Dieu dans un monde infidèle

Dès que l’Eternel a fait une promesse, même si celle-ci tarde à s’accomplir, il ne faut pas perdre patience car ce que Sa bouche a dit Sa main l’accomplira. Et rien au monde ne peut empêcher notre Dieu d’accomplir ce qu’il a projeté de faire. Plus que jamais nous avons besoin de la fidélité de Dieu. Combien de fois les hommes ont bafoué notre confiance ? Combien de fois avons-nous vu des politiciens faire de belles promesses lorsqu’ils convoitaient un poste politique pour ensuite, une fois en poste, ne pas tenir leur promesse ou faire exactement l’inverse de ce qu’ils ont promis ? Heureusement, lorsque les hommes sont infidèles, il existe un Dieu qui demeure fidèle.

Combien de fois des amis nous ont juré fidélité pour ensuite nous trahir ? Leur fidélité reposait sur le fait que nous avions un bel emploi, de l’argent, que nous partagions les mêmes conditions sociales qu’eux, que nous avions une maison, une voiture. Cependant, une fois perdu notre emploi, une fois qu’arrive la déchéance sociale, cet ami vous tourne le dos, il refuse de vous parler au téléphone, il se cache quand il vous voit arriver. Heureusement que notre Dieu demeure fidèle. De génération en génération, sa fidélité dure.

Fidélité spirituelle

Et puisque notre Dieu est fidèle, étant appelés à nous transformer de jour en jour à son image, nous aussi devons être fidèles. Il existe divers types de fidélité. D’abord la fidélité spirituelle. Le jour où vous acceptez Jésus comme votre Sauveur, c’est comme un contrat de mariage. C’est une alliance où l’on jure fidélité éternelle à son conjoint. Dieu avait l’habitude de traiter la nation d’Israël comme son épouse et disait qu’elle commettait l’adultère spirituel lorsqu’Israël se livrait à l’idolâtrie. Parce qu’Israël avait juré fidélité à Dieu seul.

Eviter l’idolâtrie

Cependant, on pourrait se demander s’il est possible de parler d’idolâtrie aujourd’hui compte tenu du fait que l’on n’adore plus des idoles (Baal, Dagon, Astarté) comme au temps d’Israël. Mais qu’est-ce que l’idolâtrie ? Romains 1 :25 nous dit que c’est l’adoration de la créature au lieu du Créateur. En d’autres termes, tout ce qui, en dehors de Dieu, occupe la première place dans votre vie est votre idole. Il ne s’agit pas seulement d’adorer une statue, une image de “saint”, tout ce que vous aimez plus que Dieu vous classe aux rangs des idolâtres.

Votre travail peut être un sujet d’idolâtrie. Avant de trouver cet emploi, vous étiez très attaché à Dieu, vous lui demandiez constamment de vous accordez un boulot, mais une fois que l’aviez trouvé, vous n’avez plus de temps pour Dieu. Maintenant vous travaillez à plein temps et vous faites des heures supplémentaires. Plus le temps de jeûner, de prier, vous êtes dans l’idolâtrie.

Avant d’avoir cette maison, vous aviez le temps d’aller à l’église, mais une fois que vous êtes propriétaire, la maison consume tout votre temps, n’est-ce pas ? Vous passez tout votre temps à faire le ménage, à épousseter la maison que vous adorez.

Dans le temps, vous veniez régulièrement à l’école du dimanche, mais une fois que vous aviez acheté cette voiture, maintenant le dimanche matin est réservé au nettoyage de la voiture que vous adorez tant. C’est de l’idolâtrie. C’est de l’adultère spirituel. Mes amis, soyons fidèles à Dieu car il arrivera des moments dans la vie où seule la fidélité de Dieu pourra vous sauver. Vos amis, votre argent, vos diplômes ne pourront rien pour vous. Assurez-vous donc que rien ne remplace Dieu dans votre vie. La fidélité spirituelle consiste à accorder à Dieu la première place dans notre vie. Tout le reste doit passer au second plan.

Fidélité conjugale

Le deuxième type de fidélité est la fidélité conjugale et j’aimerais mettre l’emphase sur ce point au cours de cette étude. La fidélité conjugale est, dans le cadre du mariage, l’engagement d’un homme envers sa femme ou d’une femme envers son mari. En tant que mari, mon corps appartient à ma femme et le corps de ma femme m’appartient. Le contraire de la fidélité conjugale est l’infidélité conjugale qui est une plaie ravageant l’église à bien des égards. Il se produit de l’infidélité conjugale lorsque l’adultère arrive dans un mariage.

Beaucoup de sermons ont été prêchés sur l’adultère. Plus d’un ont exhorté à abandonner ce péché, mais je veux plutôt ici analyser les causes de l’adultère… Retrouvez la suite de ce message sur Amazon Kindle