Justified2

Par Pasteur Gregory Toussaint

Le chrétien n’est pas quelqu’un de naturel, il est surnaturel. Mais pour opérer dans cette dimension surnaturelle, le chrétien doit avoir une certaine révélation. Dieu doit vous révéler qui vous êtes.  Personne d’autre ne vous le dira, et cette révélation vous la trouverez dans la Parole de Dieu. Vous devez d’abord savoir qui vous êtes en Christ, ensuite vous devez croire ce que Dieu dit que vous êtes. Après avoir cru, alors l’onction, la puissance divine commencera à se manifester dans votre vie.

La première étape qu’un chrétien doit franchir pour marcher dans le surnaturel, c’est de comprendre qu’il est un esprit. Souvent nous disons qu’un esprit habite notre corps or c’est plutôt notre esprit qui possède un corps. Notre esprit est la vraie personne, le véritable individu (pour plus de détails sur ce point, lisez notre étude intitulée « Je suis une nouvelle création »).

JustifiedSaviez-vous que le chrétien est quelqu’un d’extraordinaire ? Lorsque les disciples marchaient sur la terre et faisaient des miracles, ébahis les gens les appelaient des dieux venus du ciel. Aujourd’hui le chrétien est devenu un homme ordinaire, mais il ne l’avait pas toujours été. Cette étude vise à vous ouvrir au surnaturel. Cependant, pour fonctionner dans cette dimension, vous devez savoir connaitre votre véritable identité. Vous êtes un esprit et, par conséquent, vous devez faire plus attention aux choses spirituelles au lieu de vous accrocher aux choses matérielles.

L’homme est un être tripartite composé de l’esprit, de l’âme et du corps. A la chute en Eden, l’esprit est déchu. Puis Jésus est venu racheter l’esprit de l’homme. L’esprit est régénéré, c’est la nouvelle naissance. Lorsque le pécheur vient à Christ, la nouvelle naissance se produit dans son esprit. L’esprit, c’est la partie de l’homme qui est renouvelée, changée. L’homme régénéré est une nouvelle création.

La Justification

Pour marcher dans une dimension surnaturelle, l’une des choses que le chrétien doit savoir est qu’il est justifié en Jésus-Christ. Que signifie le mot « justifier » ? Il est composé du mot « juste » et du suffixe « fier » qui vient du verbe latin « facere » (faire, rendre). Donc justifier c’est littéralement rendre juste. Qu’est-ce qu’un juste ? Qu’est-ce la Justice ? Ce sont les questions auxquelles nous allons répondre.

I-La Justice est une position

La justice est votre position devant la loi. C’est la façon dont Dieu vous voit devant le tribunal céleste. Dans le ciel, il existe un tribunal. Dieu, qui est le Juge par excellence, siège et fait justice. La Bible dit que même Satan a l’habitude de se rendre à ce tribunal pour accuser les frères. Puisque le ciel est un tribunal avec ses lois, chacun a une position devant la loi. De la même façon que sur la terre chaque personne a un casier judiciaire, dans le ciel c’est pareil. Si par exemple j’avais accès aux fichiers du Département de la Justice américaine, je verrais ce que la loi dit de chaque personne vivant aux USA. Je verrais qui a un casier vierge et qui n’en a pas. Si un juge tape votre nom sur l’ordinateur, il peut facilement voir ce que la loi américaine dit de vous. De la même façon que le système judiciaire terrestre a ses ordinateurs et ses fichiers, il en est de même pour le ciel. Chacun y a un casier judicaire et lorsque Dieu tape votre nom sur son ordinateur, il voit quelque chose apparaitre.  Si Dieu voit que votre casier est vierge dans le ciel, alors il vous appelle un Juste. Et toutes les promesses faites au Juste dans la Bible sont pour vous. David dit que « J’étais jeune, j’ai vieilli et je n’ai jamais vu le Juste abandonné ». Il dit encore « Le malheur atteint souvent le Juste mais l’Eternel l’en délivre toujours ». La justice signifie donc votre position devant Dieu.

Dans Genèse 7 :1, nous lisons : « L’Éternel dit à Noé : Entre dans l’arche, toi et toute ta maison ; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération ».

Dieu, après avoir examiné le casier judiciaire de Noé, l’a trouvé juste devant son tribunal et l’a fait entrer dans l’arche. Noé a eu la vie sauve à cause de sa justice devant Dieu.

Dans le Psaume 18 : 24, nous lisons également : « Aussi l’Éternel m’a rendu selon ma droiture, Selon la pureté de mes mains devant ses yeux ». La droiture est synonyme de justice. Le mot latin « jus » signifie « droit ». Donc le juste est quelqu’un de droit, d’irréprochable.

  1. Dieu a fait les hommes justes

Lorsque Dieu avait créé Adam, il l’avait créé juste. Dans Ecclésiaste 7 :29, le roi Salomon déclare que « Dieu a fait les hommes droits ; mais ils ont cherché beaucoup de détours. » Les hommes ont été créés droits, justes. Dieu créa Adam avec une droiture originelle.

       B-Mais tous ont péché

Cependant, l’homme s’est détourné de la loi de Dieu. Ce faisant, il a commis un péché. Pécher c’est se détourner de la loi de Dieu. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3 :23). La justice est la droiture par rapport à la loi. Il y a trois aspects de la Justice. Nous verrons d’abord la justice positionnelle, qui est la droiture par rapport à la loi de Dieu dans le ciel. Dieu a créé les hommes droits, cependant le péché est venu dans le monde.

           C-Dieu a cherché un intercesseur

A la venue du péché, la mort est aussi venue car le salaire du péché c’est la mort. L’homme mérite donc de mourir. Or Dieu ne désire pas que l’homme meure. Que fait-il ? Nous trouvons un élément de réponse dans Ezéchiel 22 : 30 :

« Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas; mais je n’en trouve point. »

L’Eternel est le Juge par excellence. Il doit respecter sa Justice. Il doit s’assurer que le juste reçoive ses faveurs, sa protection, sa grâce, la bénédiction, la vie etc. il doit s’assurer également que les injustes reçoivent le salaire de leur péché qui est la mort. A sa chute, Adam a perdu sa justice, il est devenu un pécheur. Dans la Bible le juste est toujours l’opposé du pécheur. Jésus a dit qu’il était venu non pour les justes mais pour les pécheurs. Or si Dieu doit bénir les justes, il doit donc maudire le méchant. S’il doit accorder la vie au juste, il doit donner la mort au méchant. Donc Dieu se trouve dans l’obligation de donner la mort à tout le monde puisqu’il n’y a pas de juste, pas même un seul (Romains 3:10). Dieu ne peut pas compromettre sa justice et dire que nul n’a péché. Il ne veut pas non plus détruire l’humanité. C’est un véritable dilemme. Dans l’épître aux Romanis, l’Apôtre Paul se demande comment Dieu peut-il être juste en justifiant le pécheur, le coupable. En général, on ne justifie pas le coupable, mais l’innocent. Comment Dieu a-t-il fait ? Il s’est mis en quête de trouver un homme qui puisse subir les conséquences du péché et mourir à la place des hommes. Ainsi, la justice divine serait satisfaite et les humains vivraient.

Dieu s’est alors mis à la recherche de cet homme, cet intercesseur qui pourrait se tenir à la brèche devant lui en faveur des hommes. Cet homme devait lui-même être sans péché, sinon il paierait uniquement pour ses propres fautes et non pour celles de la race humaine. Même si cet homme avait commis rien qu’une faute, il serait disqualifié « car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous (Jacques 2:10). En cherchant partout, Dieu est tombé sur Abraham, surnommé le Père de la foi. Cependant, en parcourant le dossier d’Abraham, Dieu y a remarqué une tache noire. Le patriarche avait une fois séjourné en Egypte et il avait menti à propos de sa femme. Par crainte des Egyptiens, il avait dit que c’était sa sœur. Abraham était disqualifié d’office. Dieu a porté ses regards sur son fils Isaac, mais il a remarqué que le fils a commis exactement la même erreur que le père. Il s’est retrouvé dans la même situation et a menti de la même façon. Jacob était pire, car c’était un homme plein de ruse. Dieu a donc poursuivi sa recherche de cet homme sans péché. Il est tombé sur un adorateur, un psalmiste, un homme qui aime Dieu. Cependant David avait un dossier appelé Bath-Schéba qui l’a disqualifié. De toute éternité, Dieu a cherché mais n’est jamais parvenu à trouver un homme. Mais tout espoir n’était pas perdu.

Lire la suite sur Amazon.com. Cliquez ICI.